Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cercle littéraire des amis d'Anton Meśh

Mais qui est Anton Mesh?

5 Septembre 2015 , Rédigé par Amis Antonmeśh Publié dans #Biographie

Anton Mesh avant son départ pour le service militaire
Anton Mesh avant son départ pour le service militaire

Critique littéraire aussi talentueux que méconnu, Anton Mesh a consacré sa vie entière à la compréhension des œuvres littéraires, qu'elles soient romanesque ou théâtrales, tchèques, françaises, serbes ou japonaises. Ce grand humaniste ne connaissait en effet pas la notion de frontières et rien ne pouvait empêcher son brillant esprit de s'exprimer.

Né le 5 septembre 1910 à Radonice, petit village rural situé dans le district de Chomutov, Anton Mesh était le troisième fils de Čeněk et Jarmila Mesh, deux agriculteurs propriétaires d'une petite exploitation agricole. Dédaignant bien vite les betteraves et porcs qui faisaient le quotidien de ses parents, le jeune Anton se passionne pour la littérature tchèque et notamment le mouvement du Renouveau national dont son grand-père, "le vieux Bartomolej", lui offrait à chacune de ses visites des ouvrages. Ce sont ces premiers émois littéraires qu'Anton Mesh raconte dans son récit autobiographique Jsem ostatní (Je suis autre). A l'âge de douze ans, Anton Mesh se voit contraint de quitter l'école pour aider ses parents au travail des champs. Il ne le supporte pas et deux ans plus tard s'enfuit à Prague. Il ne reverra plus jamais ses parents.

A Prague commence pour Anton Mesh un combat difficile et quotidien pour assurer sa survie. Il trouve alors différents expédients pour pouvoir vivre avant de réussir à trouver, après son retour du service militaire, une place dans les bureaux du Rudé Právo (La justice rouge) où il découvre l'idéologie du parti communiste. Cette stabilité, toute relative, lui permet alors de consacrer tout son temps libre à l'écriture de ses ouvrages; mais, faute de trouver un éditeur, il est contraint de publier à compte d'auteur. Dans les quarante ans qui suivent, cet homme infatigable n'écrira pas moins de 250 ouvrages dont seul quelqu'un nous sont aujourd'hui parvenus (nous consacrerons un article à la perte de la majeure partie de l'oeuvre d'Anton Mesh).

Après le Printemps de Prague et la disparition de ces livres, Anton Mesh arrête de travailler, il refuse de sortir de chez lui et consacre tout son temps à la traduction de la Staročeská kronika tak řečeného Dalimila (Chronique de Dalimil), un texte rimé du XIV ème siècle, qu'il commence à traduire en russe. Le 20 janvier 1974, sa voisine, inquiète de ne pas entendre de bruits chez lui depuis une semaine, se rend dans son appartement et le découvre mort, les pieds dans une bassine d'eau ayant gelé, un carreau cassé à sa fenêtre et le manuscrit de sa traduction disparu. Trois jours plus tard, Anton Mesh est enterré dans le cimetière de Prague.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article